Les soft skills ou comment influencer doucement ?

Retour à Blog

Les soft skills ou comment influencer doucement ?

Les soft skills comme un ensemble de compétences comportementales douces développent une habileté très importante et trop appréciée dans l’univers professionnel en l’occurrence lorsqu’il s’agit  d’influencer pour gangner.

Le programme des soft skills maroc  propose des questions relatives à ce paradigme de la persuasion et de la négociation et propose des solutions pratiques et testables.

  • Quel est mon style habituel pour persuader mes collaborateurs et fournisseurs  ?
  • Lorsque je tente d’influencer mes collaborateurs, quel impact ai-je globalement sur eux ?
  • Comment je me sens et quel est mon discours intérieur Lorsque je dois influencer, persuader, motiver et négocier ?
  • Quels effets personnels, attitudes et comportements qui  bloque  ma capacité à convaincre l’autre ?
  • Quels seraient les avantages dans ma carrière professionnelle de développer mon pouvoir d’influence ?

La première des pas à effectuer pour  parvenir à convaincre est de s’adapter à son auditoire et s’assurer d’expliquer ses propos avec clarté et simplicité.

Avant de commencer, il s’agit d’identifier le niveau de son auditoire et le but que vous souhaitez atteindre.  Posez-vous des questions suivantes :

  • Quel est mon objectif ?
  • Quel impact cherchez vous à avoir?
  • Pour quelle raison?

Tous vos arguments doivent être expérimentés sur vous mêmes avant de vouloir convaincre d’autres personnes.

Afin d’y parvenir :

  1. Préparez vos arguments.
  2. Évitez d’improviser.
  3. Commencez par faire un brouillon
  4. Couchez sur papier toutes les idées qui vous passent par la tête, sans les analyser. Revenez-y une journée ou deux plus tard et sélectionnez deux ou trois idées frappantes
  • Soyez crédible : jouer sur les critères objectifs

Gagner en crédibilité demande un effort particulier qui s’appuie sur des paroles, sur des faits, des preuves, des expérimentations, des résultats qui prouvent que vous êtes sincère et vous dites la vérité.

Privilégiez la qualité plutôt que la quantité. Donnez les bons exemples en les appuyant sur des éléments concrets qui se fixent dans la mémoire.

Utiliser les témoignages, cas réels, fait vécus et les données quantitatives (chiffres, nombres, pourcentages, etc.) pour convaincre et marquer les esprits de vos interlocuteurs. Structurer  votre discours en fonction de l’objectif que vous vous fixez au départ.

  • Assurez-vous êtes impliqué  vous-même à ce que vous dites.

Croire en votre produit est une étape indiscutable avant l’approche de votre client.  Ce préalable vous sera plus facile pour vendre. Ainsi, c’est votre détermination qui engagera l’autre.

Pour mieux appuyer et partager votre conviction, vous pouvez jouer sur la dimension émotionnelle :

  1. Changez l’intonation de votre voix,
  2. Adapter votre gestuelle et l’intensité de votre regard.
  • Affirmez-vous.

Il s’agit d’exprimer clairement vos opinions, vos sentiments et vos besoins avec toute franchise et sincérité bienveillante.

Vous affirmez, vous permettra d’avoir confiance en vous, d’avoir une image positive de vous-même et de reconnaître votre propre valeur.  Il ne faut pas avoir peur de vous affirmer.

  • Acceptez de vous d’occuper la position basse : Se faire influencer.

Pour influencer, vous devez être à l’écoute, ouvert, intéressé aux autres et reconnaître les bonnes idées. Occuper la position basse devant ses interlocuteurs n’est pas une faiblisse mais un signe de force caractère qui vous aide à subir l’effet inverse de l’influence réciproque.

  • Lors d’une négociation, soyez positif, ouvert  et 

La négociation, est un échange de points de vues, de proposition qui consiste simplement à discuter pour trouver une solution avantageuse pour les deux parties.

Votre but devrait être de créer une situation gagnant-gagnant, d’arriver à un compromis convenable pour les deux parties, de manière égale.

Réussir une négociation, consiste à pouvoir identifier  ce que l’autre partie souhaite obtenir. Osez démarre la négociation par un échange pour créer d’abord un climat de confiance et  tenter de comprendre son interlocuteur.

Apprenez à poser des questions ouvertes et écoutez attentivement les réponses de votre interlocuteur.

Voici quelques questions à poser :

  • Quels sont ses besoins ?
  • Quelle situation recherche-t-il ?
  • Quels sont ses objectifs ?
  • De quelle manière a-t-il l’habitude de travailler ?
  • Qu’est-ce qui engendre son succès ?

Prouvez à votre interlocuteur que vous êtes patient, et  montrez à l’autre que vous considérez aussi bien ses intérêts que les vôtres, ce qui va contribuer certainement à créer une relation de confiance pérenne.

Développer ses soft skills relatives à l’influence fait développer vos chances de réussir ses challenges professionnels face à ses engagements de remporter des contrats ou conclure des partenariats fructueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour à Blog