Les soft skills du commercial

Retour à Blog

Les soft skills du commercial

Les soft skills du commercial

 

Afin de devenir un commercial exceptionnel, les compétences techniques pour exceller sont insuffisantes, encore faut il développer d’autres compétences liées au domaine du psycho-comportemental et du savoir être.

Les soft skills ou les compétences douces sont devenues incontournables pour performer et aller au-delà des compétences liées au savoir faire, certes importantes mais insuffisante pour dépasser les limites et les contraintes de l’environnement, devenu hostile  pour le commercial.

Selon un article que j’avais publié dans la plate forme dédiée aux soft skills, j’avais insisté sur la nécessité et le besoin des entreprises de développer une culture des soft skills pour s’adapter et anticiper le changement et faire face à la pression environnementale et concurrentielle.

( Voir le lien suivant : oftskillsmaroc.com/developpez-la-culture-des-soft-skills-dans-votre-entreprise/ )

Le monde du travail est devenu de plus en plus exigeants,les différentes compétences actuelles des collaborateurs accomplissent difficilement leurs missions.

L’utilité de développer des compétences psycho comportementales permettront de renforcer et consolider un atout concurrentiel dans un marché exigeant et en mouvement permanent.

Selon une étude récente,  près de 40% des cadres commerciaux avouent  utiliser davantage leurs soft skills que leurs savoir-faire .

70% patrons d’entreprise, sont prêts aujourd’hui à recruter des commerciaux qui détiennent un profil orienté soft skills et savoir être plus que le savoir faire.

 

Pourquoi ce changement de mentalité et de besoin psychologiques ? Et quelles sont ces compétences clés qui définissent mieux et répondent mieux à ce nouveau besoin en compétence ?

La nature des soft skills diffèrent d’un domaine à un autre selon la nature des activités et les contraintes de l’environnement afférent à chaque secteur d’activité.

Il est communément admis que constat généralisé et validé qu’il y a un consensus des patrons d’entreprise et les RH sur la nécessité de redéfinir les conditions de recrutement des talents auparavant basé sur seulement le diplômes et les acquis académiques et le savoir faire.

Actuellement, les principales qualités recherchées chez leur futur cadre commercial, ce sont :

La motivation (54%),

La fiabilité (42%),

L’autonomie (41%),

La capacité à travailler en équipe (37%)

Enfin l’adaptation (35%),

Le pouvoir de négociation 12%

La capacité à travailler sous pression  10%

En ce qui concerne, les  commerciaux, parmi les qualités Soft skills demandées ; on cite :

L’écoute active (61%),

L’autonomie (58%)

L’empathie (53%).

 

Les entreprises sont appelées à se projeter dans l’avenir et former, encadrer, coacher leurs équipes commerciales sur les soft skills pour mieux gérer des relations clients et faire face à des clients de plus en plus exigeants et difficiles, sans parler des contraintes et pressions liées à la nature du métier lui-même :  Beaucoup de refus et rejets de la part des clients, gestion des réclamations et insatisfactions, infidélité à la marque et au produit, solitude et stress…

 

Jamal eddine BOUKAR

Expert en performance commerciale et comportementale

Fondateur de academiecoachingcommerrcial.com

Fondateur de softskillsmaroc.com

Auteur du livre : coaching des commerciaux sur Amazone

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour à Blog