Développez la culture des soft skills dans votre entreprise

Retour à Blog

Développez la culture des soft skills dans votre entreprise

Développez la culture des soft skills dans votre entreprise

Le monde du travail est devenu de plus en plus exigeants et les emplois sont volatiles, les différentes compétences actuelles  des collaborateurs accomplissent difficilement leurs missions.

Actuellement les compétences socio-émotionnelles ou compétences douces appelées aussi « soft skills »,complémentaires aux hard skills, favorisent à chaquecollaborateur de s’acquitter de ses objectifs.

Depuis longtemps, les Hard skills, ces compétences axées sur les connaissances techniques et les expériences constituent notre carte de visite professionnelle, le CV.

Le savoir-être est devenu  de plus en plus recherchée par les recruteurs : Communication écrite et orale, gestion des conflits, intelligence émotionnelle, confiance en soi, créativité, esprit critique.

Les soft Skills, les compétences comortementales du savoir-être

Orientées vers les émotions humaines, elles correspondent à ce qu’on pourrait appeler de qualités personnelles. Les soft skills agissent sur différents niveaux dans notre comportement.

  • Cognitif: (capacité de concentration, gestion des  émotions, créativité …)
  • Relationnel : (leadership, esprit d’équipe, écoute active, communication participative)
  • Opérationnel : ( Organisation, prise de décision, adaptabilité, entreprenariat, esprit de risque…)

Ces aptitudes  sont difficilement mesurables en termes de productivité et nonidentifiables sur un diplôme.

Les soft skills, activement recherchées par les recruteurs

Les compétences soft skills occupent une place privilégiée  dans les critères de sélection des recruteurs. Une récente étude de Havard en 2015 a attribué aux compétences comportementales 85%  par rapport aux compétences techniques 15%.

Linkdinva jusqu’à placer les soft skills comme atout primordial recherchée par les entreprises. Ceci est particulièrement le cas pour le premier emploi.

Les compétences personnelles optimisent  les chances de recrutement d’un candidat. Pour le recruteur .Ces aptitudes déterminent  la capacité d’un individu à s’adapter à une culture d’entreprise. Savoir communiquer, travailler collaboration, évoluer dans un environnement parfois difficile ou encore la motivation et les valeurs, à toutes ces interrogations, les soft skills y répondent aux yeux des recruteurs.

Les formations et coaching  au service des soft skills

Actuellement , partout dans le monde, le développement des atouts personnels devient indispensable. En ce sens, la formation du futur est celle qui se concentrera tout autant sur l’éducation de l’individu que sur ses compétences techniques.

Astuces pour développer les soft skills de vos collaborateurs ?

Développer les soft skills de vos collaborateurs est un excellent moyen de les booster  à s’épanouir dans leur façon de travailler et  être plus performants. Car ces compétences douces leur serviront dans tout rôle futur au sein de votre entreprise.

Aussi le développement des soft skills des collaborateurs est aussi rentable pour l’entreprise. Ces compétences aident à contrôler  de nombreuses situations difficiles dans le milieu professionnel et à s’améliorer sur tous les plans, et éviter tous les conflits potentiel sur le lieu de travail.

Quelques démarches  pour développer les soft skills chez vos collaborateurs : 

1- Bannir la routine au travail

Réfléchir à d’autres façons d’exercer les mêmes taches de travail peur épargner aux employés le poids et le stress des taches routinières.

Encourager le travail d’équipe et l’aptitude à entreprendre des recherches autonomes. Confiez à vos collaborateurs des tâches variées et du travail en mode projet.

Attribuer à vos collaborateurs un rôle spécifique  qui lui permettra de travailler dessus. Par exemple, vous pouvez lui confier une tâche qui nécessite une prise de parole en public ou lui demander de présenter son travail à ses collègues. Dans les deux cas, le collaborateur pourra développer sa confiance en soi. Car il aura suffisamment d’occasions pour s’exercer.

2- Donnez à vos collaborateurs l’opportunité gérer plus d’espace

E travail à la tâche, contrôlée  affaiblit chez vos collaborateurs certains compétences comme l’autonomie, la créativité et l’esprit d’initiative ce qui freine aussi la confiance des collaborateurs pour essayer de nouvelles choses et développer des compétences sous-exploitées.

Donnez à vos collaborateurs la possibilité d’être « patron» de quelque chose, que ce soit un nouveau client ou un nouveau projet. Ils auront plus souvent l’occasion de développer des soft skills essentielles : autonomie, résolution de problèmes, responsabilisation, esprit d’analyse…

3- Bonifier  vos collaborateurs

De plus en plus d’entreprises reconnaissent et récompensent  leurs employés pour leur réussite à la signature de contrats, à l’augmentation du chiffre d’affaire, à  la réalisation d’autres objectifs en lien avec le projet.

Un excellent moyen pour  motiver vos salariés , mais aussi de récompenser ceux qui développent positivement  leurs soft skills.

Les collaborateurs comprennent et deviennent conscients qu’en développant leurs compétences soft skills,  aident l’entreprise à aller de l’avant et deviendront plus motivés pour continuer à se perfectionner de manière autonome, sans avoir besoin d’un mentorat constant.

 

Par : J-E BOUKAR

Comments (4)

  • Yassine boualaoui Répondre

    Vraiment c’est très intéressant , bravo bravo bravo

    21 février 2019 à 12 h 15 min
  • Hichem Ben Fadhel Répondre

    Bravo c’est travail complet

    24 septembre 2019 à 7 h 59 min
  • Mustapha Répondre

    MERCI

    29 décembre 2019 à 0 h 44 min
  • BIOT Francois Répondre

    Pas facile de fonctionner en « soft skill » dans les entreprises sur des projets innovants.
    Contacté sur une « foire » par une grosse entreprise, J’avais proposé de fonctionner comme indépendant, avec un « contrat » (payé au résultat) mais ils ont refusé et ont voulu que je devienne « employé » pour mieux contrôler le projet…. Je vous fais grâce de la suite.
    L’entreprise innovante du futur est à repenser.

    5 janvier 2020 à 12 h 36 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour à Blog